MUSICA MEDIANTE
Accueil du siteARCHIVES Musica Media N° 1-8, par Alexandra MUSICA MEDIA N°6, septembre 2007
Dernière mise à jour :
jeudi 4 février 2016
Statistiques éditoriales :
110 Articles
4 Brèves
12 Sites Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
100 aujourd'hui
0 hier
320969 depuis le début
   
Articles publiés dans cette rubrique
lundi 10 septembre 2007
LE MOT DE LA PRESIDENTE
Chers amis, ...

lire la suite de l'article
mercredi 5 septembre 2007
LA PAROLE AU DIRECTEUR MUSICAL : "Un Requiem théâtral"
Pablo, qu’est-ce qui t’a motivé dans le choix du Requiem de Verdi et, au fond qu’est-ce qui te plait dans cette œuvre ?
C’est une des œuvres majeures de la musique chorale et instrumentale et c’est par rapport à une période particulière comme le romantisme ce qu’on peut trouver comme l’expression la plus aboutie dans la musique italienne. Plus spécifiquement, par rapport à Musica Mediante, en considérant la progression au niveau du répertoire, il fallait bien qu’un jour on puisse accéder à cette œuvre qui présente des difficultés techniques, mais surtout des défis quant à (...)

lire la suite de l'article
mardi 4 septembre 2007
RADIOSCOPIE D’UN CHOEUR
Les SOPRANOS sont celles qui chantent le plus haut, ce qui leur fait croire qu’elles dominent le monde... Elles ont des cheveux longs, des bijoux fantaisie, et des jupes plus froufroutantes que les autres. Elles se considèrent bafouées si on ne leur permet pas de monter au moins au fa "d’en haut" dans n’importe quel mouvement de n’importe quelle œuvre. Lorsqu’elles y arrivent, elles tiennent les notes au moins une fois et demie la durée requise par le compositeur et/ou le chef, puis elles se plaignent que ça tue leur voix et que le compositeur et le chef sont des sadiques. Bien qu’elles (...)

lire la suite de l'article
mardi 4 septembre 2007
STAGE D’ETE : BACH AUX MONTS DORE
LA CANTATE BWV 4 DE J.S. BACH : “Christ lag in Todesbanden”
Jean-Sébastien Bach (1685-1750) a composé plus de trois cents cantates, dont environ deux cents nous sont parvenues. Elles correspondent, si l’on met à part quelque cantates profanes, à un de ses objectifs essentiels : « se consacrer à une musique d’Eglise régulière en l’honneur de Dieu. » Avant de pouvoir enfin réaliser ce but à Leipzig, à partir de 1723, en composant une cantate différente pour chaque dimanche et chaque jour de fête, pour cinq années liturgiques, il eut quelques occasions de produire ses (...)

lire la suite de l'article
mardi 4 septembre 2007
ORATORIO DE NOËL DE BACH : interview de SIMON JAUNIN, baryton
Il y a quelque chose dans votre parcours de chanteur qui doit faire pâlir d’envie vos collègues : vous avez suivi les masterclass d’une certaine Elisabeth Schwartzkopf. Quel souvenir gardez vous de ces masterclass et d’Elisabeth Schwarzkopf en tant que professeur mais aussi en tant que personne ? Que vous a t-elle apporté ?
Effectivement, c’était une chance de rencontrer cette immense chanteuse, et un défi aussi, car elle disait vraiment ce qu’elle pensait, et elle avait un sacré tempérament ! Elle ne s’intéressait pas tant que ça au travail technique, mais surtout à l’interprétation, au (...)

lire la suite de l'article