MUSICA MEDIANTE
Accueil du siteARCHIVES Musica Media N° 1-8, par Alexandra Musica Media N°1 - février 2005
Dernière mise à jour :
jeudi 4 février 2016
Statistiques éditoriales :
110 Articles
4 Brèves
12 Sites Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1123 aujourd'hui
100 hier
310347 depuis le début
   
Articles publiés dans cette rubrique
lundi 11 avril 2005
Fenêtre sur quelques instruments baroques
Le cornet : Le corps de l’instrument est constitué de deux parties en bois assemblées et entourées d’une gaine en cuir permettant d’éviter les fuites. Son pavillon fin, sa petite embouchure donnent une sonorité feutrée. Laurence Doutre joue de son instrument avec l’embouchure au coin des lèvres simplement précise t-elle parce qu’ainsi elle maîtrise mieux l’arrivée d’air.
Sylvain nous donne quelques précisions sur le sacqueboute. C’est l’ancêtre du trombone à coulisse. Le mot vient de « saquer » (tirer) et de « bouter » (pousser). L’instrument a fait son apparition vers 1580. C’est un des (...)

lire la suite de l'article
lundi 11 avril 2005
La double fête des Vêpres : quand la musique monte et verdit...
C’est bien lui, Claudio Monteverdi, peint par Bernardo Strozzi.Visage émacié, regard noir très profond, un peu détaché.Qui se douterait que cet homme aux traits ascétiques, dans sa dédicace des "Vêpres" au pape, ait osé le jeu de mots :" que la petite montagne (« monte » en Italien) de mon génie verdisse". Cette fantaisie arracha-t-elle un sourire au pontife ? On peut en douter.L’oubli de cette splendeur, pendant deux siècles au moins, donne le vertige.Etonnante coïncidence : un certain Verdi, peut-être vert de jalousie, n’hésitait pas à dire que son presque homonyme « disposait mal ses (...)

lire la suite de l'article
lundi 11 avril 2005
La lettre de la présidente d’ARDEVI
Chers amis,
Si, le premier Janvier de cette année 2005 fut marqué, comme le veut la tradition, par l’échange de vœux sincères et amicaux, le vingt-trois de ce même mois, placé sous le signe des Vêpres de la vierge, marquera pendant longtemps la mémoire de chacun ; moment merveilleux, émouvant à l’extrême que vous avez offert, chers choristes du Chœur Mixte et de la Psalette de Genève, chers solistes et musiciens, sous la baguette de Pablo, à un public dont les applaudissements chaleureux confortés par les éloges de la presse furent à la hauteur de cet évènement musical. Si, pendant (...)

lire la suite de l'article