MUSICA MEDIANTE
Accueil du siteARCHIVES Musica Media N° 1-8, par Alexandra Musica Media N°2 - juin 2005
Dernière mise à jour :
jeudi 4 février 2016
Statistiques éditoriales :
110 Articles
4 Brèves
12 Sites Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
3259 aujourd'hui
0 hier
324128 depuis le début
   
De la malice dans les nuances
jeudi 5 mai 2005

popularité : 1%

DE LA MALICE DANS LES NUANCES : « pianissississimo », « sotto voce », « tutta forze » dans La Petite Messe Solennelle de Rossini .

Un de nos internautes-chanteurs a été fort bien inspiré de nous demander des précisions sur la signification de quelques nuances dans l’exécution vocale et instrumentale de la Petite Messe . Et bien, il ne sera pas déçu !

Voyons d’abord le pianissississimo au début du Kyrie . Quoi de plus impertinent que cette nuance qui flirte avec le silence, douce déclinaison du titre de l’œuvre où la « petite » messe veut tout d’abord en imposer au grandiloquent « solennel ». Quoi de plus improbable aussi que ces quatre petits :pppp. La preuve : même dans les versions discographiques les mieux cotées, celle de Michel Corboz par exemple, l’auditeur, a (au choix) soit la satisfaction de ne pas avoir à augmenter le volume, soit la certitude de mourir idiot, à jamais ignorant des malicieuses subtilités de ce pianissississimo. La nuance sotto voce indique une émission vocale et une expression retenue. Bien, mais il n’empêche qu’à un certain endroit, elle s’accompagne d’un petit smorzando ...Je voudrais bien pouvoir demander à Monsieur Rossini comment l’on peut mordre tout en restant retenu ! D’ailleurs, il n’y a bien qu’un chef de chœur pour croire la chose possible. Que dire alors de ce tutta forze que doit exécuter, dans un aigu tout puissant, la mezzo à la fin de l’Agnus Dei ! je n’y vois pour ma part qu’un affront de plus à la susceptibilité et au complexe d’infériorité du choriste de base, tenu de se retenir dans son sotto voce. Enfin, tous ces andante et andantino (littéralement : en allant, en marchant, mouvements assez lents) si mignons, déclinés à toutes le sauces, maestoso( avec solennité ) ; moderato ( nuance au caractère tempérant ) ; grazioso (grâcieux ) ; giusto ( en mesure ) ; sostenuto ( de façon égale et soutenue) n’inspirent pas de commentaire particulier, mais que penser de cet andantino mosso ? Comment un mouvement assez lent peut-il être à la fois relativement vif ? Je crains que notre pianiste ne s’arrache encore une fois les cheveux (pardon, Richard). Conclusion : l’humour et la malice inspirés de Rossini sont immenses, ils vont se nicher jusque dans les nuances .

P. S : j’oubliais l’allegro cristiano (littéralement : mouvement joyeux chrétien ) du Credo . Chers lecteurs, vous en tirerez les conclusions que vous voudrez sur l’aspect visionnaire de cette nuance qui annonce sans aucun doute le Mouvement des Jeunesses Chrétiennes ...

 

Répondre à cet article